Blog

Tout savoir sur le fonctionnement d’une VMC double flux

Rony
Rony
4.6.2024
8 minutes
Image d'une VMC double flux
Partager l’article
L'essentiel
  • La VMC, simple ou double flux, améliore la qualité de l'air intérieur et réduit la consommation d'énergie en comparaison à la ventilation naturelle, qui consiste à ouvrir les fenêtres régulièrement.

  • La VMC double flux fonctionne en utilisant un échangeur thermique pour récupérer la chaleur de l'air pollué évacué, réchauffer l'air frais entrant et le distribuer via des bouches de soufflage, assurant ainsi une circulation d'air optimale et efficace dans la maison.

  • La VMC double flux améliore significativement le confort thermique et la qualité de l'air intérieur tout en réduisant les dépenses énergétiques, mais elle exige un investissement initial plus élevé qu’une VMC simple flux, un entretien régulier, et sa mise en place peut être complexe en fonction de la configuration du logement.

  • Le prix d'une installation de VMC double flux est compris entre 4 000 et 10 000 euros environ.

  • Vous pouvez bénéficier des aides de l’état pour l’installation de la VMC double flux avec MaPrimeRénov’ monogeste ou MaPrimeRénov’ rénovation d’ampleur.

Introduction

Une ventilation mécanique contrôlée (VMC) est un système qui permet d’améliorer la qualité de l’air de votre habitation. La VMC assure l'évacuation continue de l'humidité et des polluants, et apporte un air frais et sain dans votre logement.

En l'absence d'un système VMC, l'aération de votre domicile nécessite fréquemment l'ouverture des fenêtres. Cependant, cette méthode de ventilation naturelle a pour conséquence de faire pénétrer une grande quantité d'air froid, ce qui élève la demande en chauffage et, par voie de conséquence, accroît les coûts énergétiques. 

Grâce à la VMC, l'aération de votre espace de vie devient nettement plus efficace, permettant ainsi de diminuer les besoins en chauffage.

Aujourd’hui, on distingue deux types de VMC : 

  • la ventilation mécanique contrôlée simple flux
  • la ventilation mécanique contrôlée double flux

La VMC simple flux introduit de l'air frais directement dans votre maison, ce qui augmente la demande de chauffage pour maintenir une température intérieure confortable. Cela reste néanmoins beaucoup plus efficace que d’ouvrir vos fenêtres, car on fait entrer une bien plus petite quantité d’air frais.

En revanche, la VMC double flux réchauffe l’air qui entre dans la maison avec l’air qu’elle évacue de la maison, via un échangeur thermique. Une fois passé dans l’échangeur, l'air est insufflé dans les pièces sèches de la maison. Comme pour la VMC simple flux, des bouches d’extraction d’air aspirent l’air vicié des pièces humides, qui est ensuite évacué vers l’extérieur après avoir réchauffé l’air entrant via l’échangeur thermique.

La VMC double flux présente des avantages en termes de confort, d'économies d'énergie et de qualité de l'air. En effet, comme pour la VMC simple flux, elle permet de respirer un air sain et évite d’avoir à ouvrir régulièrement les fenêtres pour aérer la maison.

De plus, l’échangeur thermique permet de faire entrer de l’air propre mais réchauffé dans la maison. La VMC double flux offre donc une meilleure performance thermique qu’une VMC simple flux et ainsi elle permet de réduire les besoins de chauffage.

Le fonctionnement de la VMC double flux 

Les composants 

composants d'une VMC double flux
Composants d'une VMC double flux

Échangeur thermique : cet échangeur thermique est situé généralement au sein du bloc central de la VMC, l'échangeur thermique est l'élément qui permet de récupérer la chaleur de l'air pollué, optimisant ainsi l'efficience thermique.

Bouches d'extraction : ces bouches sont positionnées dans les pièces humides telles que la salle de bain et la cuisine, ces bouches servent à aspirer l'air pollué et à le diriger vers l'échangeur thermique.

Bouches de soufflage : ces bouches sont réparties dans les pièces sèches comme le salon et les chambres, et elles ont pour rôle de diffuser l'air neuf qui a été réchauffé par l'échangeur thermique.

Gaines : ces 4 gaines, qui relient le bloc VMC, sont réparties de la manière suivante : à l’extérieur pour la prise d’air neuf, à l’extérieur pour la sortie d’air, aux bouches de soufflage pour souffler l’air neuf, aux bouches d’extraction pour extraire l’air pollué.

Moteur : ce composant assure la circulation de l'air à travers le système. Il permet la propulsion de l'air à travers les différentes gaines et l'échangeur thermique.

Le fonctionnement 

Schéma sur le fonctionnement d'une VMC double flux
Schéma illustrant le fonctionnement d'une VMC double flux au sein d'une maison

Ce schéma illustre le circuit de l'air neuf et de l'air vicié dans une maison. 

Pour l'air neuf :

  1. Prise d'air neuf : l'air frais entre dans le système par une entrée spécifique, généralement située en toiture ou sur un mur extérieur.
  2. Échangeur thermique : cet air frais traverse l'échangeur thermique où il est réchauffé par la chaleur récupérée de l'air pollué sortant, sans que les deux airs se mélangent.
  3. Bouches de soufflage : l'air réchauffé, est ensuite distribué dans les pièces sèches (comme les chambres et le salon) via des conduits qui mènent aux bouches de soufflage.

Pour l'air vicié :

  1. Bouches d'extraction : l'air usé, est aspiré depuis les pièces humides (cuisine, salle de bain) par les bouches d'extraction.
  2. Échangeur thermique : cet air passe ensuite par l'échangeur thermique où il cède sa chaleur à l'air frais entrant.
  3. Sortie d'air : l'air vicié, après avoir cédé sa chaleur, est évacué à l'extérieur du bâtiment.

Les avantages et les inconvénients de la VMC double flux

Avantages de la VMC Double Flux

✅ Une réduction des déperditions thermiques permettant de faire des économies d'énergie sur le chauffage.

✅ Une amélioration du confort thermique en hiver grâce à l'air neuf préchauffé (pas de courant d’air froid comme dans la VMC simple flux, ou de chute de température comme quand on doit ouvrir les fenêtres pour aérer).

✅ Une réduction des polluants et de l'humidité, et un assainissement de l'air intérieur.

Inconvénients de la VMC Double Flux

Installer une VMC double flux coûte plus cher qu'une VMC simple flux, car il y a beaucoup plus de gaines à tirer et de connexions vers l'extérieur à réaliser.

❌ Entretenir une VMC double flux nécessite un entretien régulier comme pour une VMC simple flux.

❌ Mettre en œuvre une VMC double flux n'est pas toujours possible car il faut mettre en place beaucoup de gaines et la configuration de la maison ne le permet pas toujours.

Choisir la VMC double flux adaptée à votre logement

Lorsque vous êtes prêt à sélectionner une VMC double flux pour votre domicile, il y a plusieurs critères à considérer pour s'assurer que le système répond à vos besoins :

Efficacité de l'échangeur thermique : regardez la classe d'efficacité de l'échangeur thermique, généralement indiquée par des lettres de A à G, avec A étant la plus performante. Un échangeur de classe A récupère davantage de chaleur de l'air évacué, ce qui réchauffe mieux l'air frais entrant et améliore l'efficacité énergétique de votre maison.

Encombrement de la VMC : évaluez l'espace disponible pour l'installation de la VMC. Les systèmes doubles flux nécessitent plus de place que les systèmes simples flux en raison de l'échangeur thermique et des conduits supplémentaires. Assurez-vous de choisir un modèle adapté à l'espace que vous avez, surtout si vous vivez dans un logement avec un espace limité.

Nuisances sonores : pensez au bruit que peut générer le système. Certains échangeurs et ventilateurs sont plus silencieux que d'autres. Vérifiez le niveau sonore indiqué par le fabricant pour éviter les désagréments acoustiques, particulièrement la nuit ou dans les espaces de travail au sein de votre domicile.

Le déroulement de l'installation par un professionnel 

La première étape consiste à la réflexion quant au positionnement des bouches de soufflage et d'extraction ainsi qu’à l'emplacement du bloc central de la VMC. 

Ensuite, il faut examiner le passage des gaines, qui sont les artères du système. Leur passage doit être pensé pour minimiser l'impact visuel et structurel sur le logement. 

Échangez avec un professionnel sur la configuration souhaitée pour valider la faisabilité et bien comprendre l’impact sur le logement, car les gaines peuvent prendre de la place, il peut également y avoir des coffrages à faire donc cela risque d’impacter l’esthétique de votre maison. 

Faites plusieurs devis et comparez-les. Puis, une fois que vous avez convenu d'un devis, les travaux peuvent enfin commencer ! 

Les prix et aides disponibles à l’installation d’une VMC double flux

L'installation d'une VMC double flux représente un investissement significatif dans le confort et l'efficacité énergétique de votre logement. Cependant, grâce aux diverses aides disponibles, cet investissement peut être rendu plus abordable.

Quel est le coût de l’installation d’une VMC double flux ?

Le prix d'une installation de VMC double flux peut considérablement varier, il est généralement compris entre 4 000 et 10 000 euros. Cette fourchette dépend principalement des contraintes d’installation . Un logement aux contraintes d'installation élevées se situera dans la tranche supérieure de cette fourchette.

Quelles sont les aides financières disponibles ?

MaPrimeRénov’ Monogeste

Cette prime est octroyée pour la réalisation d'un geste de rénovation. Les montants varient selon le revenu du ménage. Voici un tableau pour voir les montants possibles : 

Montant des aides MaPrimeRénov' Monogeste
Montant des aides MaPrimeRénov' Monogeste

MaPrimeRénov’ Rénovation d’Ampleur

Pour bénéficier de cette aide beaucoup plus conséquente, il faut avoir réaliser deux gestes d'isolation et gagner au moins deux lettres DPE après travaux.

Vous obtiendrez une prime égale à un pourcentage du montant des travaux hors taxes. Voici un tableau pour percevoir les montants de l'aide :

Montant des aides MaPrimeRénov' Rénovation d'Ampleur
Montant des aides MaPrimeRénov' Rénovation d'Ampleur

Conclusion 

La ventilation mécanique contrôlée double flux s'impose comme une solution incontournable pour quiconque cherche à améliorer la qualité de l'air intérieur tout en optimisant les performances énergétiques de son habitat. 

Grâce à son système ingénieux qui préchauffe l'air entrant grâce à la chaleur de l'air évacué, la VMC double flux offre un confort thermique accru et des économies significatives sur les dépenses de chauffage.

Toutefois, son coût d'installation élevé et sa complexité d'installation sont des facteurs à considérer attentivement. 

Pour ceux qui envisagent l'installation d'une VMC double flux, une planification minutieuse est indispensable. 

Enfin, la VMC double flux se révèle être une solution efficace pour un habitat sain et économe en énergie.

Avec Ecair, bénéficiez d'un accompagnement complet dans votre projet d’installation de VMC. Nous vous guidons étape par étape, et vous assurons une transparence tout au long du processus. Réalisez une simulation de votre projet 100% gratuit en 3 minutes sur notre simulateur en ligne.

{{widgetIG01="/components/blog"}}

Questions fréquentes

Quels sont les inconvénients d'une VMC double flux ?

Les inconvénients majeurs d'une VMC double flux comprennent son coût d'installation élevé, le besoin d'un entretien régulier pour maintenir son efficacité, et la complexité de son installation, surtout dans les espaces restreints ou les bâtiments existants.

Comment fonctionne une VMC double flux en hiver ?

En hiver, la VMC double flux capte la chaleur de l'air évacué pour réchauffer l'air frais entrant, grâce à son échangeur thermique. Cela permet de ventiler l'habitat avec un air préchauffé, réduisant ainsi les besoins en chauffage.

Quel est l'intérêt d'une VMC double flux ?

L'intérêt principal d'une VMC double flux réside dans sa capacité à améliorer la qualité de l'air intérieur tout en optimisant les performances énergétiques du bâtiment, grâce à la récupération de chaleur qui réduit la consommation énergétique pour le chauffage.

Comment régler une VMC double flux ?

Pour régler une VMC double flux, il est conseillé de se référer au manuel d'utilisation fourni par le fabricant. Les réglages incluent généralement l'ajustement des vitesses de ventilation, la programmation selon les besoins et les conditions climatiques, et le contrôle des filtres et de l'échangeur thermique pour une efficacité optimale.